12 février 2007

L'autorité par la joie

Plutôt que de déplorer sans cesse la perte des idéaux de notre belle jeunesse, on ferait mieux de la dresser à la joie, à trimballer des petits livres rouges (ou verts ou bleus, peu importe) en groupes exaltés et à amener les  preuves de son travail discipliné au Grand Manitou en chef. Casquettes pour les garçons et jupettes à fleurs pour les filles. Autre chose que le piercing, hein ?
Posté par eldorado à 04:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2006

L'enfant Jesus

Miracle. L'enfant Jesus a été retrouvé au 4ème sous-sol par un des détectives du FBI. Il semble en parfaite santé, et Dieu le Père a fait une déclaration, comme quoi, je cite les manoeuvres infâmes du procurateur de Judée ne sauraient empêcher l'OPA amicale lancée il y a  de cela 25 siècles ...
Posté par eldorado à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2006

Les barres rouges

Ca, c'est chez moi. Les barres rouges m'empêchent d'aller dans la pièce du fond. Sans quoi je connaitrais par coeur mon appartement, et lassé, je m'y ennuierais déjà. Les barres me preservent de cela et maintiennent une part d'obscurité dans cet endroit qui pourtant m'appartient. Inutile de dire que les ouvriers qui les ont installées m'ont pris pour un cinglé, surtout lorsque j'ai insisté pour qu'ils les peignent de cette couleur qui ne pouvait que me rappeller à chaque instant que je n'était pas maître chez moi de mon propre... [Lire la suite]
Posté par eldorado à 12:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 août 2006

Under the big red sky

Pour échapper au monstrueux ciel rouge, plombé de soleil, il nous restait la cave et sa fraîcheur de sous-sol. La cave et ses néons bleus, dispensateurs d'un léger halo givré. Le silence mat qu'imposait leur scintillement presque indiscernable. Là, nous pouvions enfin nous embrasser sans que nos lèvres ne se muent en éponges poisseuses.
Posté par eldorado à 01:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 août 2006

17ème jour

17ème jour de tournage : la pièce qui ne mène nulle part me regarde d'un sale oeil ....
Posté par eldorado à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2006

La Méchante Reine

la Méchante Reine de Blanche-Neige prenait le métro et ça n'arrangeait pas son humeur, déjà maussade. Comme quoi les méchants connaissent les mêmes avanies que les gens du commun. Et cette petite dinde de Blanche-Neige aurait aussi tiré une gueule de trois kilomêtres. Mais elle se déplaçait en moto avec son grand dadais de Prince Charmant.Moi, je la trouvait belle, la Méchante Reine, malgré son rictus. Mais je n'ai pas osé l'aborder. Je suis timide avec les Méchantes Reines.
Posté par eldorado à 19:31 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

16 mai 2006

A quoi bon ?

Ce n'est pas le tout. Non, ce n'est pas le tout de suivre les filles dans la rue. A un moment ou à un autre, elles en disparaissent, de la rue. Elles s'enfoncent dans les murs, ou plus exactement dans les fissures ad hoc des dits murs. Elles rentrent chez elles, généralement, et s'en vont grimper des escaliers ou jouent à "je te tiens par la claustrophobie" dans des ascenseurs. Alors évidemment, si le digicode n'arrête pas le suiveur, il peut monter les marches, continuer à grimper quand elle ouvrira la porte à son... [Lire la suite]
Posté par eldorado à 08:08 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
24 avril 2006

Eclairages

La Catalogne pour peu qu'on accepte de grimper, c'est tout bleu (mais il est vrai qu'il y a déjà la mer), c'est rouge aussi (mais la terre à bauxite brûle dans l'arrière pays, soyons justes) et puis n'oublions pas le jaune (mais, évidemment le soleil écrasant n'est pas très discret non plus). Et le catalan, qui est un homme rusé, pense aussi à parsemer les aplats primaires de petits spots pour les ceusses aux yeux vraiment bouchés qui s'imagineraient être tombés dans un puit monochrome.
Posté par eldorado à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2006

Toujours une fille

  Toujours dans le bar. Toujours une fille. Toujours immobile. Moi, je veux dire. A fixer le sol pour ne pas la fixer, elle. De peur qu'elle ne me repère. Toujours cette envie de fondre dans le décor et ne faire qu'un avec le formica de la table. En hiver, probablement à en juger par l'armure matelassée qu'elle portait en guise de manteau.
Posté par eldorado à 12:36 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
10 mars 2006

La casquette

Dans les musées, nous ne sommes pas tous égaux. Devant l'offrande. Ou ce qui en tient lieu. Les blasés, les habitués, les professionnels du show culturel restent impavides, voire ironiques. Mais certains se cramponnent. A quelque chose pour ne pas tomber ou ne pas s'enfuir. Dans le cas présent à une casquette. Une casquette triturée jusqu'à la presque mise en charpie pour ne pas se laisser phagocyter par ce qui est présenté.L'ennui, c'est que je ne me souviens plus de ce dont il s'agissait.
Posté par eldorado à 12:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]