rue_contrejour

Quand retrouverais-je ce terrible sentiment d'écrasement sous un ciel assassin, le cruel ciel du Midi à l'heure de la sieste, quand mes yeux étaient voilés par l'aveuglante blancheur, quand j'avais enfin trouvé mon maître sous forme de l'astre incandescent ? Quand, donc, je ne sais pas ... Mais où, je le sais ... Certainement pas dans ces pays du Nord où le pitoyable soleil d'hiver est incapable de chauffer mes os et a fortiori de bouffer mes iris ...