29 mars 2007

Un des déchets

D'accord avec Le Direktor. Laisser faire le hasard. Mais comme j'ai la flemme de fabriquer le moteur asservi à débattement limité, l'interface de contrôle et le générateur pseudo-aléatoire, je me contente d'avancer dans les rues, index à fond sur le déclencheur et mode rafale enclenché. Beaucoup de déchets, c'est vrai ; mais en numérique, quelle importance ?
Posté par eldorado à 05:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2007

Nu renverse

Le tout est de trouver les mots qui me permettront d'appuyer sur le déclencheur. Les mots qui convainquent, qui rassurent ... Les mots qui contreront les je suis trop ci ou pas assez ça, je n'ose pas, je ne m'aime pas, mon corps n'est pas ... Coquetterie ou réelle angoisse, le tout est de trouver ces mots-là ...
Posté par eldorado à 00:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 mars 2007

Le chien roux

On raconte qu'un chien rouge parcourt la ville. Les gens exagèrent. Il n'est que roux, ce chien. Mais il est certain que personne ne semble le voir ; il tourne autour des passants, les renifle, voire les bouscule, mais nul ne semble s'en soucier. Seuls les malades peuvent l'apercevoir, du simple grippé au tuberculeux. Ce sont eux qui ont lancé la rumeur ; depuis les bien portants s'inquiètent de cet animal invisible et scrutent sans cesse alentour, ce qui donne un côté erratique à leurs démarches. Comme de bien entendu, les... [Lire la suite]
Posté par eldorado à 04:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mars 2007

Pas de bras

Non, la fille ! Pousse toi un peu ! Tu es trop dans le champ : on voit un de tes bras ; comment veux-tu que quelqu'un prenne pitié et t'offre ta barre de Toblerone ?
Posté par eldorado à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2007

La sphère

La sphère est restée là. Dans la tour. Après que le navigateur soit revenu, nul n'a pas pu l'approcher. Les inquisiteurs n'ont rien su décider. Ils ne pouvaient la détruire, ne le voulaient pas, ni même la garder dans un cul de basse fosse - elle aurait pu dépérir, comment savoir ? Alors, elle trône, à la vue de tous, mais à bonne distance. Elle existe, nous la voyons, attendant qu'elle se manifeste, voire refaçonne nos quotidiens, certains parlent de prières secrètes qui lui seraient adressées.Nous en sommes toujours au même point... [Lire la suite]
Posté par eldorado à 00:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 mars 2007

Entre nous deux

Je le verrais lorsqu'elle l'extraira de son sac. Je l'attends. Nous attendons tous les deux qu'il soit enfin là entre nous deux.
Posté par eldorado à 00:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 mars 2007

L'oracle rouge

En ce temps là, les gens mettaient dans l'oracle rouge du carrefour leurs demandes concernant leur avenir. Amour, Argent, Santé. Comme de coutume. Sur de petits papiers consacrés qu'ils glissaient dans la fente prévue à cet effet. Et chaque dimanche, vers 16 heures, l'oracle humain collectait les espoirs calligraphiés et se plaçait au centre de la place dans son costume arc en ciel. Ceux qui s'en sentaient le courage - et ils étaient nombreux - venaient se placer près de lui, et l'oracle soufflait alors dans leur oreille la réponse... [Lire la suite]
Posté par eldorado à 05:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2007

La femme qui bosse

Elle fait semblant de s'interesser à son tableur Excel, voire de le remplir, essayant de ne pas se laisser déconcentrer par le bruyant cliquetis de l'obturateur et par mon envahissante présence qui la fait se décaler un poil plus à gauche ou plus à droite pour, selon mes dires, améliorer le cadrage. Elle s'attend évidemment, ne sachant si elle doit s'en réjouir ou pas, que j'arrête mon cinéma de Grand Photographe, me place derrière elle et lui prenne les seins dans un brusque silence. Elle s'en réjouit en fait, je le sais, à l'usage... [Lire la suite]
Posté par eldorado à 05:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 mars 2007

Polyphème

Finalement rescapé , le voici doté de l'oeil de mort, le hachoir à regards qui pétrifie l'adversaire aussi sûrement que s'il était la Gorgone ...
Posté par eldorado à 04:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2007

La femme qui dort

La femme qui dort laisse voir ses hanches sortir de la couette. Ce n'est pas un hasard ; c'est moi qui ai profité de son sommeil pour qu'il en soit ainsi. Mais la traitresse porte un jean des plus moulants, jean que je ne pourrais lui enlever sans qu'elle émerge, alors que je comptais la réveiller en fourrant très doucement ma tête près de son pubis et en laissant s'épanouir souffles chauds et réguliers puis langue timide.
Posté par eldorado à 05:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]