02 mars 2007

La femme qui dort

La femme qui dort laisse voir ses hanches sortir de la couette. Ce n'est pas un hasard ; c'est moi qui ai profité de son sommeil pour qu'il en soit ainsi. Mais la traitresse porte un jean des plus moulants, jean que je ne pourrais lui enlever sans qu'elle émerge, alors que je comptais la réveiller en fourrant très doucement ma tête près de son pubis et en laissant s'épanouir souffles chauds et réguliers puis langue timide.
Posté par eldorado à 05:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]